• Posture du POISSON

    Puisque nous sommes en Avril, abordons la posture du POISSON.

    Posture du POISSON

    De la famille des Extensions dont nous vous avons déjà plusieurs fois entretenus sur ce blog (voir articles précédents), la posture du POISSON peut se faire selon plusieurs degrés de complexité. Le propos est toujours d'aller chercher à ouvrir la face avant du corps et particulièrement l'espace du plexus solaire et de la poitrine.

    Quelques réflexions préalables : si vous y regarder de plus près, tout notre corps est tourné vers l'avant. Tout est fait pour que nos membres, notre attention se tournent vers l'avant. Sur la partie avant du corps se trouvent nombreux récepteurs sensitifs, tels que les yeux, le nez. Nous ne pouvons pas vraiment tourner la tête plus loin que vers les côtés et même lorsque nous voulons voir derrière nous, il nous faut nous contorsionner (ou tout simplement nous retourner!). Nos bras sont plutôt faits pour travailler vers l'avant (en haut et en bas aussi, mais quand même un peu devant.... )Il n'est guère aisé de marcher à reculons même si on y arrive!

    Une des conséquences, c'est que nous avons tendance à nous pencher vers l'avant avec le temps et avec l'âge. Et un muscle qui n'est pas étiré, raccourcit.

    Voilà bien l'intérêt des postures d'Extension : nous redresser et freiner cette tendance à partir trop et uniquement vers l'avant. Nous en retirons une sensation d'ouverture au monde. Roger CLERC écrit que "la face avant du corps est réceptive, la face arrière intuitive." Symboliquement, l'avant nous ouvre aux autres, à la relation horizontale avec le monde, l'arrière étant en lien avec ce que nous ne voyons pas et qui nous dépasse, plutôt dans une relation verticale.  Cette symbolique de l'espace est à l'origine des remarques qu'il a pu faire sur le Corps du Mental. 

     

    Pour pratiquer le POISSON je vous propose aujourd'hui 3 versions :

    C'est une posture où l'on est couché sur le dos au départ.

    Version "douce" avec un coussin : il convient de placer le coussin au niveau de la région lombaire pour favoriser un creux. Le coccyx est posé au sol, les épaules aussi, ce qui ne comporte pas de difficulté excessive et permet néanmoins d'étirer une partie de la face avant du corps. Si vous placez les bras derrière la tête, en rabattant une main sur le coude opposé, vous permettez à la partie haute de la cage thoracique de s'ouvrir aussi. 

    Posture du POISSON

     

     

    Le petit poisson en ouverture de hanche :

    Vous êtes couchés sur le dos, les plantes de pieds l'une contre l'autre, les genoux en ouverture, les coudes tout contre la taille, les avant-bras verticaux, qui encadrent le buste. les mains se regardent et sont écartées de la largeur du buste tout d'abord. Elles viendront progressivement s'écarter l'une de l'autre mais en surveillant les coudes, qui auront tendance à s'éloigner du buste, ne permettant pas alors le dégagement de la région lombaire. Au fur et à mesure des respirations, laissez descendre le dos des mains vers le sol sur les côtés. Sur les expirations ramener les coudes tout contre vous, voire même sous le buste qui va progressivement décoller du sol au niveau lombaire, créant l'effet d'extension du buste.

     

    Posture du POISSON

     

    le POISSON version "aboutie" :

    2 possibilités pour les jambes : soit tendues, soit en ouverture de hanche comme pour le précédent.( Si vous prenez aisément le lotus vous pouvez aussi la prendre ainsi, elle est alors très agréable quand on tient ses orteils avec les mains, non ce n'est pas une blague...)

    Avec prise de la posture à partir de la position assise : on viendra glisser les paumes de mains sous les fessiers, paumes contre soi et on posera les avant-bras et les coudes au sol, en cherchant à les rapprocher le plus possible sous le buste. En tirant avec les mains les ischions vers l'arrière, placer le bas ventre en position étirée, puis laisser doucement s'ouvrir l'espace du plexus solaire s'étirer, puis la tête descendre en direction du sol pour éventuellement poser le sommet du crâne au sol (ou sur un coussin au départ).

    Posture du POISSON                 Posture du POISSON

     

    Posture du POISSON

     

     

     

    Avec prise de la posture à partir de la position couchée : même position des mains, coudes écartés sur le sol. Là aussi, il s'agira d'effectuer une traction avec les mains pour positionner le bassin tout d'abord, puis se redresser progressivement en prenant de plus en plus appuis sur les coudes qui viendront progresser pour se placer sous le buste. On peut dans cetet version mieux contrôler la position de la tête qui n'a pas besoin d'être totalement renversée vers l'arrière.

     

    Posture du POISSON

    LA RESPIRATION dans cette posture :

    Elle favorise l'INSPIRATION

    Quelle que soit la version du poisson prise, je vous propose cette progression : En venant prendre conscience progressivement des 3 zones de la respiration (pour mémoire : la première zone va du nombril vers le pubis ; la deuxième du nombril vers les basses côtés c'est l'espace du diaphragme et du plexus solaire ; la troisième va des basses côtes jusque sous les clavicules.). Favoriser la détente de chacune de ces zones.

     L'allongement de l'Inspiration sera probablement au rendez-vous!

     

    Pour en sortir, surtout dans la version dite "aboutie", il convient de d'abord ramener le menton vers le creux de la gorge puis de se laisser glisser sur le sol.

     

    Bonne pratique.

    « Ouverture de hancheMéditer, encore....... »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Avril 2014 à 16:15

    en fait tout est question d'inspiration et d'expiration, de respiration

    2
    christiananda
    Samedi 5 Avril 2014 à 18:56
    Oui Flipperine c exactement ca. respirer la vie. le seul point commun de tous les etres vivants.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :